Admirer ses enfants

Avant d’avoir des enfants, je pensais que le caractère et les aptitudes se formaient grâce aux parents, en fonction de l’éducation seule.

Aujourd’hui, avec mes fils de 4 et 6 ans, je constate qu’une grosse partie de leur personnalité est innée.

Comme beaucoup de frères, ils sont bien différents. Le premier est plutôt intellectuel, sérieux, le second est un clown et un charmeur.

Ils grandissent et évoluent selon leur propre schéma, et je n’ai que peu d’impact sur cette évolution.

Mais une chose est valable pour les deux: je les admire.

Gaspard m’impressionne par ses connaissances. Il a une très bonne mémoire et a un esprit scientifique, matheux. Il lui faut très peu de temps pour comprendre les choses, même compliquées.

Jules a beaucoup d’humour, et réussit à me faire rire régulièrement. (Ce qui est loin d’être le cas de tous les enfants, car l’humour de môme est souvent un peu lourd). J’admire sa manière de se mettre tout le monde dans la poche par un regard et un sourire. J’espère que ça lui restera pour plus tard avec les filles ;-)

Je suis d’ailleurs très contente que tout cela ne vienne pas de moi, car je n’ai donc pas à me mettre la pression pour leur créer des qualités. Elles sont déjà là :-)



Obsédée par le tennis

Depuis septembre, je prends des cours de tennis. J’ai entre une et deux heures de cours par semaine. Ce qui  n’est pas assez selon moi. Il faut des heures et des heures de pratique pour intérioriser les gestes appris en cours.

Mon compagnon venait jouer avec moi les weekends où il faisait beau. Mais il vient de se casser la clavicule. Donc je pense qu’il sera plusieurs mois sans jouer :-(

Je propose à tout le monde de jouer. Ils disent  » oui, pourquoi pas », mais finalement, personne ne propose une date…

Je pense peut être à prendre un stage pendant les vacances. Au moins, je serai sûre de jouer un peu.

Bref, tout ça est très frustrant, car cela ralentit ma progression.

Au badminton, il y a 3 séances de 2h30 par semaine. Ca change tout!

J’espère me trouver un(e) partenaire pour cet été. Surtout qu’on commence à être super bien sur les courts extérieurs…



faire l’autruche

De toute ma carrière d’enseignante ( 9 ans), c’est la première fois que cela m’arrive: Des parents REFUSENT de voir qu’il y a un problème avec leur enfant. Ils ne veulent pas en entendre parler. La mère refuse le dialogue et se met à pleurer, comme si on était en train de l’attaquer. Elle est très agressive. Alors qu’évidemment, on est là pour l’aider. Elle dit que tout se passe bien à la maison. Ce qui est faux, car nous avons des échos de toute part qui rapportent le contraire. Elle pense que l’école doit s’adapter à son enfant. Et que son fils n’a rien à changer de sa personnalité. Il tape les autres enfants et les adultes. Il nous tire dessus avec une arme imaginaire et nous dit « t’es mort ». Il se balance. Il a des rituels, des obsessions. Il nous dit que c’est lui qui commande et pas nous. Il est toujours en train de faire quelque chose qui est interdit.  Etc. Elle se rassure en constatant qu’il n’a aucun problème scolaire. Elle revient sans cesse là dessus, alors que nous lui parlons de comportement. Nous enseignant, ne sommes pas formés à détecter les enfants particuliers. Il faut donc un professionnel. Parmi les collègues, certaines parlent de précocité, d’autres d’autisme. Ce qui n’a rien a voir!!! Un médecin scolaire doit venir lundi. J’espère que ce sera le point de départ d’une prise en charge efficace. Car cette situation ne me convient plus du tout. A suivre…



Regarder ses enfants dormir

Le soir, lorsqu’il est l’heure d’aller se coucher pour les enfants, je vais généralement leur faire un câlin dans leur lit.

Parfois, ils ne sont pas fatigués, et c’est l’occasion pour eux de me parler de leur journée. En tête à tête…

D’autres fois, ils sont crevés, et je les vois s’endormir en direct. J’adore ça. Ils ont alors l’air détendus, innocents. Je peux admirer leur beauté (chaque mère trouve ses enfants beaux :-) ) sans qu’ils gesticulent dans tous les sens.

C’est un moment de pur bonheur, de plénitude, d’ancrage dans le moment présent.

 



La balance et moi

Ces derniers temps, je ne me pèse presque plus. J’ai compris qu’en fonction de mon cycle, je prends un ou deux kilos.

Je me contente de voir mon aspect général et de continuer à manger équilibré.

En ce moment, j’ai le ventre assez plat et les jambes pas trop gonflées. Mais cela risque de changer avec mes règles qui vont débarquer :-)

Plus ça va, et plus je trouve un équilibre dans mon alimentation, tout en me faisant plaisir.

Il arrive que certains jours, j’ai envie de manger davantage. Je m’écoute. Et généralement, le lendemain, je redeviens sérieuse.

Le sport me permet de toute façon d’éliminer les excès.

Depuis janvier, j’ai fait de nombreux repas riches et restaurants. Mais pas de prise de poids excessive…

J’espère tout de même m’affiner un peu avant l’été et le maillot de bain ;-)



Merci aux visiteurs

Dans la partie statistiques de mon blog, j’ai vu plus de 20 000 visites depuis sa création. Ça fait plaisir!

J’écris pour réfléchir, prendre du recul sur les événements de la vie, mais aussi pour communiquer.

N’hésitez pas à laisser des commentaires. Je tâcherai d’y répondre. Mais malheureusement, je ne reçois pas d’email pour m’avertir d’un commentaire. J’essaye de résoudre ce problème, car sinon, je les vois trop tard…



Se désabonner

Sur ma boîte mail, je recevais environ 100 mails par jour. Beaucoup de pub. Quelques newsletters que je ne lisais pas.

J’ai donc pris l’habitude de cliquer sur les liens de désabonnement présents en fin de mail.

En une semaine, j’ai déjà diminué le flux de moitié, voire des deux tiers.

Ça fait un peu bizarre, car du coup, je reste parfois plusieurs heures sans rien recevoir. Mais au moins, je sais que quand j’en ai un, c’est quelque chose qui m’intéresse…

Je conseille à chacun de le faire… C’est une sorte de ménage de la boîte mail :-)



Je peux tenir ma promesse

Je voulais communiquer davantage sur ce blog. Mais mon PC portable a décidé de me planter… Résultat: 2 jours sans connexion.

C’est donc avec un ordinateur tout neuf que je vous écris aujourd’hui.

J’ai d’abord eu peur de windows 8. Mais finalement, ça n’est pas si terrible que ça.

J’ai noté un paquet de sujets d’articles à écrire. Y’a plus qu’à…



écrire une phrase par jour

Certains d’entre vous savent peut-être que j’ai un mentor. C’est Léo Babauta. C’est un américain qui a changé de vie, petit à petit, en se créant de nouvelles habitudes, en arrêtant de fumer, en devenant végétarien, en se mettant au sport, en quittant son job pour devenir écrivain à la maison, etc. Il est maintenant très heureux et très zen.

Il est traduit en français sur ce site: http://www.habitudes-zen.fr/.

Il écrit 3 ou 4 articles par semaine. Ce sont de petits articles qui se lisent vite et qui apportent des petits conseils de vie. Je conseille à tout le monde de s’inscrire à la newsletter et de lire les articles au fur et à mesure. Vous pouvez aussi aller sur le site et choisir de lire sur les thèmes qui vous intéressent…

Il en a récemment parlé de l’habitude d’écrire. Il faut commencer petit, en se fixant comme objectif, par exemple, d’écrire une phrase par jour. Je vais essayer de le faire. Ou au moins les jours où je suis en congé…

J’ai souvent des idées en cours de journée, je les note. Mais si j’attends quelques jours, je ne me souviens plus exactement du fond de ce que je voulais dire. Il faut donc profiter du moment, et non procrastiner.

Et mon article prouve que quand on veut écrire une petite phrase, on va bien souvent plus loin :-)



Envie d’être mère au foyer

Aujourd’hui, c’est mardi. C’est le jour où je ne travaille pas, car je suis à 75% cette année.

Mes enfants sont à l’école, et mon conjoint au travail.

J’ai donc 2 fois 3 heures où je suis seule à la maison et où je m’organise comme je veux. Je bosse, je cuisine, je fais des tâches ménagères, je prends des rendez vous, je fais des pauses, je prépare le retour de mes hommes…

J’adore le sentiment de devoir accompli après une journée comme ça. J’ai l’impression d’être utile et efficace.

Ce qui me pose la question de le faire à plein temps. Je pense que cela me plairait. Peut être pas toute une vie, mais pendant un an ou 2 peut-être…

Quand je pense au tarif de la nounou+de la cantine+du ménage que l’on pourrait économiser, je me dis que la différence de revenus ne serait pas si énorme.

Vous pensez peut-être qu’un mi-temps serait déjà pas mal. Mais non, car si je pense à m’arrêter un moment, c’est dans le but de ne plus avoir à penser à autre chose que ma maison et ma famille. Le boulot procure une certaine dose de stress et occupe beaucoup l’esprit. Me libérer de ça me ferait plaisir.

Mais ce n’est qu’une rêverie. Je ne le ferai certainement jamais. A moins de gagner à euromillions :-) .

(Et je sais également que la vie de mère au foyer n’est pas rose tous les jours.)



12

ME and MY LIFE ..P.M |
Ce que je pense ... |
etsionetaitheureux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | TEDDY victime de la bêtise ...
| UN PASSE LOINTAIN
| This time it's the right