Sport à jeun

Je me suis abonnée au magazine Vital, qui parle de sport et nutrition au féminin. Je l’aime beaucoup car il te donne envie de te bouger les fesses.

Hier, j’ai lu que pour perdre de la graisse plus vite, on peut faire du sport au saut du lit, sans déjeuner.

Alors ce matin, je suis montée sur mon tapis de course, j’ai marché à 5 km/h pendant 30 minutes. J’avais pris mon Kindle (liseuse électronique) et ça a passé assez vite du coup. Et là, j’attends encore 30 minutes avant de déjeuner car le corps continue à griller des calories , même après l’effort.

Ça m’a donné l’occasion de me préparer du thé, et de mettre sur la table ce que je comptais déguster.

Un vrai rituel matinal que je compte reproduire régulièrement pendant les vacances ou les jours de congé!



en vacances…

Ca y est, je n’ai plus d’échéance importante au boulot. J’ai passé la kermesse, les danses, la pièce de théâtre, les classes passerelles, les livrets.

J’ai envie de me relâcher, à l’école comme à la maison.

Un peu trop peut-être… Depuis ce matin, je ne fais que lire et faire de l’ordi. J’ai envie de ne plus penser à rien de contraignant, de profiter du temps qui passe. Ça me fait du bien.

Je sais que ça n’est que passager, mais je peux m’autoriser un « jour de congé » sans corvée, seulement du plaisir.

Et bientôt, mon courage reviendra et je me remettrai en action…

 



Chaque chose en son temps.

Cette première quinzaine de juin est très chargée pour moi, à la maison comme au travail.

J’ai du préparer la kermesse avec mes élèves, préparer une petite pièce de théâtre, terminer l’accueil de mes futurs élèves (les classes passerelles), je reçois tous mes actuels parents d’élèves. J’ai reçu mes parents pour mon anniversaire. Ce weekend , nous accueillons 7 amis + 8 enfants, dont 3 qui restent à coucher. Samedi: fête des voisins, on prépare encore à manger. Lundi, je paye mon coup au badminton.

Mais je vois que tous ces événements s’enchaînent sans encombre, les uns après les autres. Rien ne manque, tout se passe bien. Inutile de stresser et de faire un burn-out. Chaque chose en son temps…



Ai-je raté le coche?

En cette fin d’année, je me suis plusieurs fois posé la question de changer de poste: retrouver de l’élémentaire.

Le boulot est différent, les élèves aussi. On prépare ses cours en s’appuyant sur les manuels ou autres supports, on apporte aux enfants des notions qu’ils ne voient pas ailleurs, on constate l’évolution des apprentissages dans l’année. Certes, il y a plus de boulot en dehors, mais c’est le genre de travail qui ne me pesait pas. En restant manger les midis, on en fait déjà une bonne partie…

De plus, j’en ai un peu marre de l’ambiance dans cette école. Je n’aime pas la manière de gérer de la directrice, et je ne peux rien y changer. Nous ne formons pas vraiment une équipe, chacun vit en parallèle…

Le mouvement est passé, et je n’ai pas demandé d’autre poste. Je serai donc un an de plus dans cette école. Je ne sais pas si j’ai bien fait ou pas.

Parce que changer, c’est aussi risqué. Je ne suis pas sûre d’avoir une meilleure ambiance ailleurs, et je risque d’avoir 2 ou 3 niveaux, donc beaucoup de préparations et corrections. Ou encore, je peux passer plus de temps sur les routes. Et je devrais mettre mes enfants en garderie…

Bref, le choix n’est pas facile à faire. Dans un an, de l’eau aura coulé sous les ponts, et je pense que la balance penchera sûrement d’un côté ou de l’autre.



ME and MY LIFE ..P.M |
Ce que je pense ... |
etsionetaitheureux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | TEDDY victime de la bêtise ...
| UN PASSE LOINTAIN
| This time it's the right